Logiciels pour la comptabilité auto-entrepreneur

Logiciels comptabilite auto entrepreneur 3

Même si le statut d’auto-entrepreneur vous permet de bénéficier d’un formalisme administratif très simplifié, vous devez par contre vous soumettre à certaines obligations comptables. Cela vous aidera dans la gestion de votre entreprise mais également pour faire une déclaration tva auto-entrepreneur.   

Quels sont vos besoins ?

Avant de vous lancer dans le choix d’un logiciel compta pour vous aider à faire la gestion dans votre entreprise et effectuer également une déclaration de tva auto-entrepreneur, vous devez d’abord définir vos besoins. Pour cela, il vous est conseillé de vous baser sur les obligations légales à respecter. Il est utile de savoir que les auto-entrepreneurs bénéficient d’importants allègements en matière de comptabilité. Dans ce sens, ils ne sont pas obligés d’enregistrer les écritures comptables dans des journaux spéciaux ni de tenir une comptabilité commerciale ou de trésorerie. De même, les auto-entrepreneurs ne sont pas obligés de faire des bilans comptables (bilan, compte de résultat, annexe). Néanmoins, ils doivent effectuer des déclarations de recettes et de dépenses dans certains cas précis. En somme, les auto-entrepreneurs sont obligés d’effectuer une facturation, la tenue d’un livre de recettes mais également la tenue d’un registre des achats. De plus, ils doivent savoir qu’au-delà de certains seuils, ils sont également dans l’obligation de gérer et déclarer la TVA. Ils doivent alors se munir d’un logiciel de comptabilité qui peut les aider à effectuer toutes ces tâches. Pour en savoir plus au sujet du logiciel compta qui vous sera le mieux adapté, allez sur gest4u.fr/.

Choisir un logiciel de comptabilité selon votre budget

Outre vos besoins, vous devez également choisir un logiciel de comptabilité en prenant en compte votre budget. En effet, avec votre statut d’auto-entrepreneur, vous ne pouvez pas déduire de charge de votre chiffre d’affaires. Il vous est alors conseillé de définir bien en avance le budget et la somme maximale que vous êtes prêt à consacrer à l’acquisition d’un logiciel compta. De ce fait, vous devez regarder les rapports qualité/prix, effectuer des arbitrages et choisir certaines solutions plutôt que d’autres en ce qui concerne le logiciel à acquérir. Sachez qu’il existe de nombreuses sortes de logiciels de toutes les marques et adaptés à toutes les utilisations qui inondent le marché en ce moment. Il vous est alors conseillé de tester le plus de logiciels de comptabilité possibles pour trouver celui qui vous va le mieux. Vous pouvez alors choisir des versions d’essai gratuites non limitées en termes de fonctionnalités ou bien des versions complètes utilisables gratuitement pendant un certain temps pour dénicher le meilleur logiciel pour vous.

Qu’en est-il de la loi anti-fraude ?

Vous devez savoir que depuis le 1er janvier 2018, en France, une loi antifraude est entrée en vigueur. Elle a été mise en place pour empêcher la fraude à la TVA liée à l’usage de certains logiciels rendant possible la dissimulation de recettes. Cette loi oblige donc les entreprises à se procurer des logiciels sécurisés et certifiés pour la gestion de leur comptabilité. Tous les assujettis à la TVA se servant de logiciels ou encore de systèmes de caisse, pour l’enregistrement des règlements de leurs clients doivent s’y conformers. Cependant, elle ne s’applique qu’aux auto-entrepreneurs qui font de la vente de détail et qui franchissent les plafonds de la TVA (35 200 ou 91 000 euros). Ils doivent de ce fait avoir recours aux logiciels certifiés. Pour être en conformité avec cette loi, il vous est alors conseillé de vérifier la position de votre activité par rapport à ces exigences. Pour ceux qui travaillent dans le commerce de détail sur les marchés, ils sont obligés d’utiliser un logiciel de comptabilité certifié.